Beaucoup d'information juridique à petite dose

NOËL : C’EST À MOI, JOUR DE L’AN : C’EST À TOI!

Catégories:

Droit familial, Médiation familiale


La période des fêtes arrive à grands pas. Les parents auront à prendre des décisions quant à la garde de l’enfant pour cette période spécifiquement. Comment se guider afin d’assurer la transition entre la manière dont étaient célébrées les fêtes pendant la vie commune et comment elles le seront suite à la séparation? Quels critères seront pris en considération afin de prendre les décisions pour l’enfant?

Les fêtes de Noël et du jour de l’An constituent des occasions spéciales et il se peut que les temps de garde, pendant cette période, ne puissent être exercés comme à l’habitude. Il faudra créer des exceptions aux modalités de garde usuelles afin de permettre à l’enfant de passer du temps avec leur mère et leur famille maternelle et du temps avec leur père et leur famille paternelle.
Comme toutes les autres décisions relatives à l’enfant, les temps de garde pendant la période des fêtes seront fixés en fonction de l’intérêt supérieur de l’enfant.
Les traditions familiales, la présence d’autres enfants tels des cousins, cousines, amis aux célébrations, l’âge de l’enfant, le maximum de contacts de l’enfant avec ses deux parents, sont, entre autres, des critères à être pris en considération pour l’établissement des temps de garde pour la période des fêtes.
Pour ne donner que quelques exemples, l’alternance entre la veille de Noël et le jour de Noël et la veille du jour de l’An et le jour de l’An est une solution. L’alternance entre la fête de Noël et le jour de l’An, incluant la veille et le jour pour chacune, en est une autre. Ces solutions pourraient également être alternées d’année en année entre chaque parent.
Pour le congé scolaire ou de garderie de la période des fêtes, les parents pourront voir à un partage de leurs temps de garde en prenant en considération, entre autres, leurs propres congés, les célébrations des fêtes, les activités de l’enfant, les voyages, le fait que la famille de l’un ou l’autre parent célèbre les fêtes à l’extérieure de la région métropolitaine.
Les parents auront intérêt à trouver des ententes afin d’éviter des conflits, des déchirements et des coûts légaux importants.

Me Marie-Janou Macerola, Avocate
Alepin Gauthier Avocats Inc.

Cette publication contient de l'information juridique d'ordre général et ne devrait pas remplacer un conseil juridique auprès d'un avocat qui tiendra compte des particularités de votre situation.

Retour à la liste

Aimez-vous cette capsule?


Contactez-nous

Contactez-nous

Laval

450 231-1277
3080, boul. Le Carrefour
Bureau 400
Laval Qc Canada H7T 2R5

Lasalle

514 364-3383

Montréal

514 335-3037

Télécopieur

450 681-1476

Directions

Suivez-nous